Journal de Tûoa

Film de Miguel Gomes et Maureen Fazendeiro, avec Crista Alfaiate, Carloto Cotta, João Nunes Monteiro. Durée : 1h38

Nationalité : portugais, français. Langue parlée : portugais.

Journal de Tûoa a été tourné sous régime de confinement, au Portugal, entre août et septembre 2020. C’est aussi un film de fiction. Impossible de le résumer sans en dire trop. Nous avons donc choisi de reproduire un paragraphe d’un conte de Cesare Pavese, Le Diable sur les collines : « L’orchestre reprit mais cette fois sans voix. Les autres instruments se turent et il ne resta que le piano qui exécuta quelques minutes de variations acrobatiques sensationnelles. Même si on ne le voulait pas, on écoutait. Puis l’orchestre couvrit le piano et l’engloutit. Pendant ce numéro, les lampes et les réflecteurs, qui éclairaient les arbres, changèrent magiquement de couleur, et nous fûmes tour à tour verts, rouges, jaunes. »

Pourquoi lui ?

Journal de Tûoa est un objet déroutant, entre le film de fiction et le journal de tournage. Un film construit à rebours, dont la structure même a été grandement affectée par le covid. Pour autant, au-delà d’une précieuse archive sur la façon dont l’équipe du film a fait face au confinement sur le tournage, il est aussi un film qui mérite d’être vu pour l’histoire qu’il raconte – ou devait raconter – et pour son ambiance. À la fois estival et mélancolique, festif et apathique, il est une belle incarnation d’un des plus beaux mots de la langue portugaise : « saudade » cette mélancolie rêveuse qui en fait un film inoubliable.

Journal de Tûoa, affiche

LES SÉANCES

Mardi 3 Mai

18:45

Cinéma La Turbine

Jeudi 5 Mai

18:00

Cinéma Le Mikado

Dimanche 8 Mai

17:00

L'Auditorium Seynod

Lundi 9 Mai

20:30

L'Auditorium Seynod

Mercredi 18 Mai

16:15

Cinéma La Turbine

Séance animée par les lycéens de Gabriel Fauré